CRCO
Le CRCO, pour accompagner nos artistes vers les plus hauts sommets
AccueilRegard sur...
Regard sur...
Archives

L'Avant-Première

L’Avant-Première a 25 ans! Sa présidente, Claire Duguay, a des idées plein la tête et porte de grands projets pour le Centre de production en arts de la scène unique en son genre au Québec.

Au début des années 80, l’édifice est demeuré sans vocation pendant un certain temps; un groupe d’artistes squattaient les lieux. Ainsi, l’âme artistique naissait sous son toit.

Tout comme l’idée et le besoin de créer un Conseil des arts du Canada est venu d’un artiste, l’initiation du projet de l’Avant-Première est née de la volonté d’un groupe d’artistes de l’Outaouais québécois.

En 1987, après une dizaine d’années de lobbying par les artistes de la région, la Corporation Ville-Joie Sainte-Thérèse voit le jour. Le bâtiment historique de 1865, ayant pignon sur rue aux 430 et 432, boulevard Alexandre-Taché à Gatineau, secteur Hull, héberge également le Conservatoire de musique de Gatineau. Une douzaine d’années plus tard, soit en 1999, la Corporation Ville-Joie Sainte-Thérèse devient l’Avant-Première. Le concept prend d’autres formes; les projets et les actions s’additionnent. Les artistes sont inspirés par ce lieu de rencontres aussi nécessaire que hors du commun.

Sa mission première? Favoriser la création et le développement de productions professionnelles en arts de la scène. Éventuellement, la pré-diffusion devient un volet important grâce à de nouvelles ressources subventionnées par de multiples organismes et paliers gouvernementaux soucieux de voir évoluer la fibre culturelle qui vibre déjà très fort dans la région. Le Conseil régional de développement de l’Outaouais (CRDO), le ministère de la Culture et des Communications du Québec (MCC), la Société de diversification économique du Québec (SDEC) et le Centre local de développement de la communauté urbaine de l’Outaouais (CLD-CUO) y ont cru et ont soutenu l’Avant-Première pour des besoins précis. Cependant, à part ce soutien très apprécié pour doter  le Studio d’équipements professionnels, aucun autre investissement d’organismes gouvernementaux ne fut octroyé. L’Avant-Première porte le centre à bout de bras, grâce à des bénévoles passionnés et infatigables.

On offre la possibilité de créer et de donner vie aux projets des artistes désireux de préparer leurs performances de façon professionnelle. Ils diffusent éventuellement leurs créations et espèrent vivre de leur art. N’est-ce pas là, la raison d’être d’un artiste? Au fil du temps, les priorités se dessinent afin de stimuler la création et d’offrir une infrastructure en promotion et pour la présentation des arts de la scène.

La vocation des cinq locaux disponibles mue; elle prend des formes évolutives selon les besoins et la demande du milieu artistique de l’Outaouais. On leur a fait une beauté! Des ateliers de formation et des spectacles y sont présentés. L’Avant-Première accueille des résidences d’artistes, des coproductions, des pré-diffusions, des diffusions, des associations et des parrainages dans les cinq salles. Les artistes, les groupes d’artistes et les organismes culturels louent les locaux pour préparer ou mettre la dernière touche à leurs activités artistiques.

Le Studio, ancien studio de tournage de Télé-Québec, est maintenant doté d’un système d’éclairage et de sonorisation professionnel. Il prend maintenant le visage d’une salle de répétition et de pré-diffusion de spectacles destinée à tous les secteurs des arts de la scène, que ce soit la musique, le conte, l’humour, la danse, le théâtre ou les arts multidisciplinaires. Dans une formule cabaret ou à l’italienne (chaises alignées au parterre), le Studio, à logistique variable, accueille une centaine de spectateurs désireux d’apprécier l’intimité d’un spectacle de chanson, d’un quatuor classique, d’un conteur ou d’un  humoriste en solo, de sentir le plancher vibrant sous les pas de danse d’une représentation d’une troupe de danse, ou encore d’entendre les trois coups annonçant une pièce de théâtre. On assiste à des lancements de disque, des tournages de vidéos et d’autres activités artistiques.

La vocation professionnelle de l’Espace est de mettre à la disposition des artistes, des troupes, des groupes d’artistes et des organismes culturels un local leur permettant de présenter des conférences et des ateliers. Son mur aux deux immenses cadres de miroirs est idéal pour des cours et des ateliers de danse. L’Espace peut accueillir une vingtaine de personnes.

L’Amplif est un local de répétition pour la musique amplifiée des plus rassembleurs. Il  loge plusieurs instruments et une batterie. Quatre à cinq groupes se partagent le local; ils peuvent y laisser leur équipement en permanence et un système de sonorisation est inclus dans le loyer. La sonorité de ce local est parfaite pour donner libre cours à l’intensité de leur son et de leurs styles variés.

L’Atelier offre la possibilité d’accueillir des réunions, des conférences et des ateliers. Ce local très convivial est équipé techniquement pour des répétitions de musique, de théâtre ou de danse.

L’Aire, petit local intimiste, permet des pratiques de chanteurs ou d’instrumentistes solistes.

Pour répondre à ses mandats de promouvoir le développement de la culture et de stimuler la création, l’Avant-Première loue ses locaux à des taux préférentiels minimes aux artistes et aux organismes professionnels en arts de la scène. Ainsi, on facilite l’accès à la possibilité de grandir artistiquement et à l’accroissement des publics avides et curieux de découvrir les talents de notre coin de pays.

Des organismes culturels occupent également une partie du bâtiment : le Conservatoire de musique de Gatineau, le Conseil régional de la culture de l’Outaouais (CRCO), la compagnie de théâtre professionnelle Dérives Urbaines, l’école de théâtre musical et de chant l’Artishow, qui fait pousser des oeuvres vivantes, et enfin, les Concerts Ponticello.

Après 25 ans d’existence et de réalisations, l’Avant-Première vole de ses propres ailes… financières, c’est-à-dire qu’elle ne jouit d’aucun soutien financier, ni subvention, à part le coup de pouce initial fort apprécié des décideurs culturels. Et pourtant, son rayonnement s’étend de plus en plus. On reçoit des tournois d’improvisation, des festivals comme le Festival de l’Outaouais Émergent (FOÉ) qui y présentent des ateliers dans le cadre de leurs événements, ainsi que des artistes reconnus et appréciés de l’Outaouais, dont Catherine Veilleux et Cobra du mandingue, 8F8M (projet musical de scène et de disque qui vient directement de l’âme de Louise Poirier, femme orchestre) et Jacques Pariseau (33 Barrette), pour ne nommer que ceux-là. On y accueille également des artistes émergents tels que Claude St-Cyr, chanteur de Gatineau qui y a présenté un spectacle collectif, Jason Dupuis, Marie-Hélène Frenette-Assad (spectacle et lancement du disque Rue Laval) et le groupe Iceberg. Plusieurs autres auteurs, compositeurs, chanteurs et musiciens habitent les lieux de leur âme musicale en répétant ou en présentant des concerts. Au total, l’Avant-Première compte une cinquantaine de membres, artistes et organismes confondus.

Aussi, l’Avant-Première se fait mécène en partenariat avec la FALCO, en offrant 2000 $ chaque année pour :
1)      Une bourse de 1000 $ à un artiste en arts de la scène lors des Culturiades ;
2)      La rémunération d’artistes professionnels pour les performances à la soirée des Culturiades.

Malgré le succès de la participation et de l’occupation des cinq locaux invitants, l’Avant-Première, phare culturel, souhaite étendre son rayonnement beaucoup plus loin, augmenter le nombre de ses membres, attirer de nouveaux artistes et renouveler et accroître son public.

L’Avant-Première a également une « politique de commandite ». Les membres peuvent demander de l’aide financière pour la production d’un spectacle. Les détails sont disponibles auprès du coordonnateur.

Les médias pourraient mieux connaître les projets, les actions et les possibilités offertes par cet organisme culturel unique en son genre au Québec. Ils peuvent apporter une visibilité inestimable à ces lieux qui le sont tout autant, contribuer à l’émergence et à l’évolution de carrières d’artistes en pleine ébullition et faire le bonheur de publics curieux.

Le 25e anniversaire de l’Avant-Première veut offrir une nouvelle fenêtre à cet organisme et aux artistes. On voudrait mettre en ligne un blogue culturel, élargir le bassin de ses membres et, ainsi, permettre aux créateurs, aux compagnies et aux organismes culturels de concrétiser leurs idées et leurs projets et de faire vivre l’art et la culture très riches et fertiles d’ici. La communauté artistique, très active, déborde de talent et offre des performances plus originales et innovantes les unes que les autres. Ses besoins rencontrent les propositions, les rêves et les possibilités de l’Avant-Première.

Ce rassembleur des arts promeut l’art et la culture dans la région entre ses murs et à l’extérieur, stimule et alimente la création et offre une vitrine nationale à ceux qui pousseront leur ambition et leur talent plus loin.

Chacun s’entend pour dire que l’Avant-Première est un lieu privilégié et nécessaire à l’épanouissement culturel de la région de l’Outaouais. Comme l’organisme n’est pas subventionné, il appartient aux gens du milieu et à la communauté artistique d’en faire une plaque tournante de ressources et d’activités culturelles. Tous sont les bienvenus à mettre l’épaule à la roue! Plusieurs utilisations sont pertinentes pour les artistes : profiter d’installations adéquates et inspirantes, d’une meilleure visibilité ainsi que de lieux facilement accessibles à des tarifs plus que compétitifs.

À l’Avant-Première, les arts de la scène et les artistes sont à l’honneur!

Rédaction : Louise Éthier

Archives
Intranet
S'abonner au bulletin
Adapter ses activités culturelles: porte d'entrée au milieu scolaire
Durée : 14 heures
Début : 25 et 28 janvier 2019, de 9h à 17h

Le CRCO sur Twitter Le CRCO sur Facebook
Dernière mise à jour : 17 octobre 2018
©  Culture Outaouais
Site réalisé par Distantia