CRCO
Le CRCO, pour accompagner nos artistes vers les plus hauts sommets
AccueilRegard sur...
Regard sur...
Archives

Diane Bertrand

Biographie

Quelques questions, une entrevue sous un arbre : confidences, rires et passions ont été partagés dans cet échange avec Diane Bertrand, artiste peintre de la région.

Native de Mont-Laurier dans les Hautes-Laurentides et issue d’une famille joyeuse de 14 enfants, Diane Bertrand a toujours eu un intérêt marqué pour les arts visuels. Toute jeune, elle s’insurgeait contre l’inégalité des rôles basée sur les sexes.

C’est à l’adolescence qu’elle commença à exprimer ses états d’âme en peignant,preuve d’une grande sensibilité et d’une personnalité prégnante. Élevée par des parents qui valorisaient les études et les qualités intellectuelles, elle a dû, comme ses frères et sœurs, quitter très jeune Mont-Laurier afin de poursuivre ses études.

Malgré son intérêt grandissant pour les arts visuels, Diane Bertrand savait qu’elle ne pourrait pas vivre de sa passion. Elle entreprit donc ses études en enseignement et obtint son baccalauréat en pédagogie à l Université du Québec à Hull). Par la suite, elle entreprit sa carrière d’enseignante au niveau secondaire à Aylmer en y enseignant les arts et le français. Elle s’assura ainsi une stabilité sociale et financière.

Puis, vint un voyage qui changea le cours de sa vie. En 1996, elle s’installa à Paris, ville lumière où passion, art et culture se fusionnent dans une synergie des plus enivrantes. Elle y vécut pendant 5 ans avec son mari. Elle y fît de la recherche artistique et fréquenta bon nombre de galeries et de musées. Elle explora également les villes et villages avoisinants, poursuivant aussi sa quête de découvertes dans plusieurs capitales européennes.

À son retour au Québec, elle laissa son intérêt pour les arts visuels ressurgir puis plongea dans cet élan de création artistique de façon passionnée et autodidacte. Pendant 10 ans, elle peignit dans l’anonymat, gardant ainsi une certaine forme de contrôle sur la critique. C’est en février 2011, encouragée par sa famille et ses amis(es), que Diane Bertrand fît son « coming out » artistique en présentant Filles et Femmes, une exposition solo à la bibliothèque de la Maison du citoyen.

Outre la peinture, Diane Bertrand trouve l’équilibre et la sérénité en se passionnant également pour la lecture et les animaux.

Lorsque j’ai demandé à Diane Bertrand quelle était sa plus grande fierté, c’est avec un sourire aux lèvres qu’elle me confia : « Avoir un enfant, c’est le plus beau trip du monde ».

Démarche artistique

Elle peint à l’acrylique sur papier de façon intuitive, ce qui lui permet d’explorer de nouvelles avenues sans s’inscrire dans aucun courant artistique à la mode.

Elle définit son art comme naïf et narratif : « naïf par les sujets grand public que j’aborde, par le point de vue débonnaire et critique, par les couleurs en aplat, par l’abondance et la minutie des détails et par la sensibilité et l’imagination que l’art vise à solliciter; narratif parce que mes œuvres se veulent des chroniques sur la société occidentale contemporaine vue à travers la vie privée et publique des filles et des femmes d’ici. Elles représentent tantôt des anecdotes, tantôt des moments phares de leur vie au quotidien.»

Son exposition Filles et femmes représente bien non seulement la lutte qu’elle mène depuis son enfance pour contrer l’inégalité mais aussi la féminité, dans sa forme la plus simple.

Parmi ses œuvres, Veillée avec mes sœurs est l’une de ses réalisations dont elle est la plus fière. Cette toile représente un fait vécu et représente des femmes dans un moment de liberté, où elles s’échappent de leur train-train quotidien l’espace d’un instant afin de s’amuser en groupe sans contraintes et sans arrière-pensées.

Sa façon de voir la vie émane de ses œuvres. Le sourire, la grande sensibilité et l’optimisme de Diane Bertrand transparaît tant dans son art que dans sa manière d’être, favorisant ainsi une approche plus délicate et plus vraie. « En soumettant mes œuvres à l’appréciation du public, j’espère établir une connivence avec les femmes et avec ceux qui les aiment », dit-elle.

À ce jour, fière d’être une femme, Diane Bertrand continue de se battre pour une plus grande solidarité entre les femmes et c’est par ses œuvres qu’elle partage avec nous sa perception de la vie féminine.
 

 

D’autres œuvres s’ajouteront à la série Vicissitudes de la féminitude : « Je prévois continuer dans cette veine tant que la vie au féminin m’inspirera. »
 

 
Pour suivre le parcours artistique de Diane Bertrand, visitez le http://www.repertoirecultureloutaouais.ca/dianebertrand.

 

 

 
Souhaitons à Diane Bertrand une source intarissable d’inspiration et un succès retentissant !
 

Archives
Intranet
S'abonner au bulletin
Adapter ses activités culturelles: porte d'entrée au milieu scolaire
Durée : 14 heures
Début : 25 et 28 janvier 2019, de 9h à 17h

Le CRCO sur Twitter Le CRCO sur Facebook
Dernière mise à jour : 17 octobre 2018
©  Culture Outaouais
Site réalisé par Distantia