CRCO
Le CRCO, pour accompagner nos artistes vers les plus hauts sommets
Blogue

« Vers un Agenda 21 de la culture : culture et développement durable »

Agenda 21C

 

L’Agenda 21 : petite histoire et grands principes

En 1992, à Rio de Janeiro, plus de 150 chefs d'État  signent la Convention de Rio qui contient un programme d'actions pour le 21e siècle : L’Agenda 21. Au cœur de ce programme se trouve le développement durable, posé sur trois piliers qui en constituent les fondements : l'action économique, le développement social et la gestion économe des ressources naturelles. Voici les principes sous-jacents à L’Agenda 21 : la solidarité – qu’elle soit entre les générations ou entre les pays développés ou en émergence – ; la participation ou l’implication de la société civile – entendre ici les citoyennes et les citoyens – au processus de prise de décision ; la mise en œuvre d’une gouvernance démocratique, c’est-à-dire le travail au passage de la démocratie représentative ou élective à une démocratie participative ; la mise en place d’actions favorisant la lutte contre l’exclusion sociale ; l’utilisation d’une approche multidisciplinaire pour résoudre les problèmes ; la nécessité de procéder à une évaluation transparente des impacts, des coûts et des investissements et enfin le refus que le seul critère économique reste le PIB comme indice phare du développement. Et la culture dans tout cela ?
 

L’Agenda 21 de la culture

Né et approuvé à Barcelone le 8 mai 2004, lors du IVe Forum des Autorités Locales pour l'Inclusion Sociale de Porto Alegre, dans le cadre du premier Forum Universel des Cultures, L'Agenda 21 de la culture constitue ainsi le premier document à vocation planétaire établissant les bases d’un engagement des villes et des gouvernements locaux en faveur du développement culturel. L’Agenda 21 de la culture a été ratifié par des villes, des régions et des gouvernements locaux un peu partout dans le monde, favorisant ainsi leur engagement dans les domaines des droits de l'homme, de la diversité culturelle, du développement durable, de la démocratie participative et de la création de conditions pour la paix. De là, l’organisation Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU) a adopté L’Agenda 21 de la culture, lequel devient alors le document de référence de ses programmes en culture et, dans cette optique, l’organisation jouera le rôle de coordonnatrice des processus visant à son approbation ultérieure. Un groupe de travail sur la culture de CGLU a été constitué à Pékin le 9 juin 2005. Ce groupe de travail est le point de convergence de villes, de gouvernements locaux et régionaux et de divers réseaux qui travaillent afin que la culture soit au centre même de leur développement dans le sens le plus large du terme, c’est-à-dire le développement durable. Un nombre croissant de villes et de gouvernements ont déjà adhéré à L’Agenda 21 de la culture. Des organisations internationales, des gouvernements nationaux et la société civile s’y intéressent de plus en plus. Qu’en est-il au Québec ?
 

L’Agenda 21 de la culture et le Québec

Le ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine du Québec a pris l’initiative de travailler à L’Agenda 21 de la culture dans le cadre d’un Agenda 21C dont l’objectif premier sera de créer un réseau fort entre les acteurs œuvrant en culture, en économie, dans le domaine du social, et en environnement. Cette initiative s’inscrit dans le Plan d'action de développement durable 2009-2013  du Ministère, intitulé Notre culture au cœur du développement durableL’Agenda 21C fera l’objet d’un plan d’action intersectoriel en culture et développement durable au plus tard à l’été 2011.

Quelles sont les grandes valeurs qui animent cette démarche du Ministère ? D’abord, la culture permet la préservation et l’épanouissement de l’identité ; ensuite, la culture contribue à la santé sociale qui repose sur la libre circulation des expressions culturelles et sur la diversité ; enfin, la culture, parce qu’essentiellement liée à la créativité, apporte de nouveaux outils concourant à l’innovation afin de relever les défis du monde dans lequel nous habitons. 

Or, L’Agenda 21C servira de cadre de référence pour arrimer la culture et le développement durable, dans une perspective où le développement économique sera à même de tisser des liens plus étroits entre culture, créativité et technologie ; dans une perspective également où sur le plan social seront approfondis les rapports entre culture et éducation, entre culture et santé ; où sera également assurée une plus grande cohésion sociale par les rapports dialogiques interculturels ; et enfin sur le plan environnemental où la qualité de vie est directement affectée par le rapport harmonieux à la nature et à l’environnement construit par l’humain.
 

L’Agenda 21 de la culture et l’Outaouais

Où en est l’Outaouais ? Le processus s’enclenchera dans les prochains jours. Le Conseil régional de la culture de l’Outaouais cherchera à travailler à un Agenda 21 culturel local et régional qui sera appliqué aux villes et aux collectivités afin qu’un dialogue existe entre la société civile, les organisations de tout genre et les entreprises privées, de façon à ce qu’elles puissent adhérer aux actions associées à l’Agenda 21. Nous souhaitons vivement que la région et la Ville de Gatineau ratifient l’Agenda 21 de la culture et participent ainsi à ce grand mouvement mondial.

 

Michel-Rémi Lafond
Directeur général du CRCO


21 mars, 08 h 18

« La culture comme vecteur du développement durable me semble un incontournable dans le cadre de l'Agenda 21C. Il ne faut pas oublier que la culture se trouve aux intersections de l'environnement, de l'économie et du social. Dans cette optique, il devient urgent de bien positionner la culture dans son sens anthropologique comme dans sons sens relié aux affaires artistiques et littéraires dans l'objectif avoué de l'intégrer pleinement et efficacement dans la tête des décideurs afin que les décisions qu'ils auront à prendre tiennent compte de la réalité indépassable de la culture dans les actions à prendre. »
Serge Adam, Ville de Gatineau

16 mars, 09 h 30

« L'Agenda 21 C, c'est un rendez-vous incontournable pour notre grande ville. Il sera important lors de la journée gatinoise de réflexion du 9 avril prochain - visant les priorités d'action 2012-2017 de la politique culturelle de Gatineau - de réitérer la position du CRCO. »
Regout, peintre du Regard, Ville de Gatineau

14 mars, 10 h 50

« Au plaisir de collaborer. »
Marc Fortin, MRC Collines-de-l'Outaouais

07 mars, 08 h 04

« Le libéllé de cet Agenda 21 remet en avant-scène les concepts de "culture active" versus "culture passive", ce qui est intéressant. Je suis toutefois inquiet d'un récent commentaire de M Tibor Egervari (professeur de théâtre à l'Université d'Ottawa), selon lequel "... il ne faut pas confondre l'art et la culture...". Commentaire assez surprenant. »
Denis Larouche a.o.c.a.d., Ville de Gatineau

03 mars, 03 h 37

« Je suis heureuse d'apprendre qu'enfin on va s'occuper de la culture comme partie intégrant du développent durable. J'attends de voir comment on va se débrouiller en Outaouais. On est souvent à la traîne sur ces questions! »
Lucie Lalonde, Ville de Gatineau

03 mars, 03 h 37

« Intéressant toutes ces infos. Merci. »
Louise Boulay, Ville de Gatineau

Commenter

28 août

Culture et élection au Québec : un silence qui en dit long

27 juillet

Pour une nouvelle politique culturelle

23 juin

Assez le mépris ! Indignons-nous !

02 mars

Vers un Agenda 21 de la culture : culture et développement durable

07 février

Le patrimoine immatériel – qu’est-ce que c’est au juste?

24 janvier

Bilan et prospective : la culture en Outaouais

06 décembre

Philanthropie et culture : entre utopie et défi

09 novembre

Le financement de la culture en Outaouais : entre le passé et l’avenir

29 juillet

Le projet de Loi sur le droit d’auteur : "deux poids deux mesures "

05 juillet

Hors de la culture "mainstream", existe-t-il un salut ?

18 mai

De retour des Arts et la Ville : la vitalisation des milieux ruraux passe par la culture

16 mars

L’Outaouais et les arts visuels : une exposition fabuleuse à la Galerie Montcalm

11 mars

Qui est responsable de la protection du patrimoine?

05 mars

Budget fédéral 2010 : la culture sur la glace...

04 janvier

Que nous réserve 2010 ?

08 décembre

Merci, Gilles Carle !

07 décembre

Le saviez-vous ?!

30 novembre

Le Salon du livre de l'Outaouais : sauvé in extremis pour la dernière fois

Intranet
S'abonner au bulletin
Le spectacle: sa valeur, ses contrats et l'art de négocier
Durée : 8 heures
Début : 6 juillet 2017 de 13h à 17h et le 7 juillet 2017 de 9h à 13h

Le CRCO sur Twitter Le CRCO sur Facebook
Dernière mise à jour : 22 juin 2017
©  Culture Outaouais
Site réalisé par Distantia